FAQ

FAQ – Foire aux questions

Combien coûte une consultation psychologique et/ou sociale ?

Les services que nous offrons sont totalement gratuits. Quelque soit le nombre de séances/rdv dont vous avez besoin.


Faut-il obligatoirement être âgé de 18 ans pour bénéficier de vos services ?

Non. Cela n’est pas obligatoire. Nos professionnels s’adressent à tous les publics dont les adolescents ou les enfants.

Nous accompagnons d’ailleurs les enfants visiter leur parent détenus à la prison de Nivelles avec l’atelier du Lien.

Nos psychologues sont formés à la prise en charge des mineurs. Nous accueillons aussi les enfants témoins ou victimes de violences intrafamiliales/conjugales dans 10 communes du Brabant-Wallon.


Que puis-je faire si je ne souhaite pas porter plainte contre l’auteur des faits ?

Vous n’êtes pas obligé(e) de porter plainte pour bénéficier de nos services. Nous travaillons en toute confidentialité et avec collaboration non-obligatoire des services judiciaires/policiers.


Puis-je me rendre spontanément dans vos bureaux ou suis-je obligé de passer un coup de téléphone avant de me présenter ?

Nous vous recommandons la prise de rendez-vous. Cette démarche visant à éviter des rencontres fortuites non désirées entre auteurs et victimes au sein de nos locaux mais aussi à garantir la disponibilité d’un intervenant à votre arrivée.

Contactez notre secrétariat ou directement le professionnel concerné par votre demande (page équipe).


Je suis victime de violence conjugale et je souhaite parler de mes problèmes ou demander des conseils par rapport aux procédures judiciaires qui existent. Mon/ma partenaire sera-t-il/elle mis(e) au courant que je bénéficie de vos services ?

Non. Nos interventions sont confidentielles.

Nous pouvons vous indiquer les démarches à suivre pour porter plainte si cela devient votre souhait. Ou tout simplement vous accueillir et parler de ce qu’il se passe pour vous à la maison. Nos suivis thérapeutiques spécialisés en violences conjugales sont gratuits et disponibles dans 10 communes du Brabant-Wallon.


Les professionnels de votre service réalisent-ils des expertises psychologiques ?

Non. Les professionnels du service ne réalisent aucune expertise.


Mon/ma partenaire est incarcéré(e) pour faits de mœurs. Puis-je malgré tout bénéficier d’un accompagnement psychologique et/ou social ?

Oui. Nos services s’adressent également aux proches de détenus et nos professionnels font abstraction de tout jugement personnel.

Peu importe les faits pour lesquels le membre de votre famille est incarcéré, nous pouvons vous accueillir. Nous proposons un service d’accompagnement social mais aussi une prise en charge thérapeutique.


Je suis à mobilité réduite et je suis dans l’incapacité de parcourir de longues distances ou de me déplacer. Est-il possible de rencontrer un professionnel du service dans un local proche de mon domicile ?

Ce point est à discuter avec vous. Des alternatives au cas par cas peuvent être aménagées.

Notre service d’accueil pour les victimes de violences conjugales et intrafamiliales est présent dans 10 communes du Brabant-Wallon.


Si je suis contraint(e) de m’absenter au travail/à l’école pour assister aux rendez-vous, est-il possible de recevoir une attestation ?

Oui. Les professionnels peuvent vous fournir une attestation. Toutefois, n’hésitez pas à nous communiquer cette difficulté, nous essaierons de trouver ensemble une solution.


Je travaille/j’ai cours jusque 16h et il m’est impossible de m’absenter. Puis-je bénéficier d’un rendez-vous au-delà des horaires de bureau ?

Oui. Les rendez-vous sont convenus avec vous selon les disponibilités communes. Cela dit, nous ne recevons jamais les week-end.


Votre service offre-t-il une aide financière dont je peux bénéficier ?

Non. Notre service n’offre aucune aide financière mais les professionnels peuvent vous relayer vers d’autres services qui pourront vous en proposer une si votre situation le permet.


J’aimerais rencontrer des personnes qui ont vécu des violences conjugales comme moi, cela est-il possible au sein du service ?

Oui. Des groupe de parole se mettent en place au sein de notre service. Il est donc possible, pour les participants, d’échanger avec d’autres personnes qui ont rencontré les mêmes difficultés. Contactez-nous pour savoir quand est notre prochain groupe.


Je ne suis pas belge, puis je quand même bénéficier de vos services?

Tout à fait ! Il ne faut pas être belge, ni forcément domicilié dans le Brabant-Wallon pour bénéficier de nos services.

Si vous êtes dans un parcours migratoire, vous avez aussi des droits ! Pour avoir plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter ce document :